Cnossos 4/6

Pasiphaé et le minotaure.

Cnossos, entre mythe et réalité

 

      Dans une caverne du mont Dicté naît Zeus. Le jeune dieu sera élevé par des nymphes. Plus tard, l’union de Zeus sous l’apparence d’un taureau et de sa captive Europe donnera naissance à Minos, le futur roi légendaire de la Crète. Minos devient roi grâce à Poséidon en échange du sacrifice d’un taureau blanc. Mais Minos sacrifie une autre bête et Poséidon, terriblement vexé, se venge. Il envoie à Pasiphaé, la charmante épouse de Minos, un sublime taureau blanc et la rend amoureuse de l’animal. Elle enfantera le Minotaure, monstre fabuleux au corps d’homme et à la tête de taureau. Le roi Minos, fou de rage et de honte, fit construire un labyrinthe construit par Dédale afin que le Minotaure ne puisse s’en échapper et que nul ne découvre son existence.

     Tous les neuf ans, Égée, roi d’Athènes, est contraint de livrer sept garçons et sept filles au Minotaure qui s’en nourrira. Thésée, fils d’Égée, décide de mettre fin à ce massacre et se porte volontaire pour aller dans le labyrinthe et vaincre le monstre. Il reçoit l’aide d’Ariane, fille de Minos et de Pasiphaé, qui succombe aux charmes du jeune prince. Elle lui offre une pelote de fil afin qu’il retrouve son chemin. Thésée parvient à tuer le Minotaure et sort indemne du labyrinthe. Il s’enfuit avec ses compagnons et Ariane en bateau mais n’étant pas épris de la jeune princesse, l’abandonne sur une île déserte. Thésée se remet en chemin pour Athènes où son père Égée l’attend sur un promontoire en guettant la couleur des voiles. Selon un accord passé avec son fils, elles seront blanches en cas de victoire. Mais Thésée oublie de les changer et les voyant noires, Égée se jette dans la mer qui, désormais, porte son nom.

     En Crète, le roi Minos est furieux contre Dédale et cherche à le punir. L’architecte construit des ailes en cire pour lui et pour son fils et ils parviennent à s’envoler et ainsi s’échapper de l’île. Hélas, se rapprochant trop près du soleil, qui fait fondre la cire, Icare tombe dans la mer et y laisse la vie. Dédale, après avoir donné une sépulture à son fils, reprend son vol et trouve refuge en Sicile auprès du roi Cocalos.

 

Juin 2011. Extrait de la série TAPIS MAGIQUE – Terre des Dieux.


Texte : Annette Rossi, images 
d’archives. 

Mosaïque dans la villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer, XXe siècle.
Peinture sur bois XVe siècle par Maître des Cassoni Campana.
Thésée et le Minotaure, vase antique.
La chute d’Icare de Carlo Scareni (1579-1620).

L’univers d’Annette Rossi sur son site: https://annetterossi.fr
Et sur Facebook : https://www.facebook.com/annette.rossi.353

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *