Dieux, Déesses et divinités égyptiennes principales

      L’Egypte antique compte plus de 1000 dieux et divinités locales, dont 8 dieux primordiaux et 42 dieux et déesses principaux, découvrez les dieux et déesses majeurs de l’Egypte antique.

Dieux, Déesses et divinités égyptiennes principales :

Ammout:

Dans la mythologie égyptienne, Ammout, « La dévoreuse des morts », est la déesse qui, lors de la pesée du cœur, dévore les âmes des humains jugés indignes de continuer à vivre dans l’au-delà.

Amon:

Dieu de Thèbes . Son nom Imen, « le Caché » ou « l’Inconnaissable ».

Amon-Rê:

Amon-Rê est le dieu le plus important de la mythologie égyptienne. Malgré son nom, sa véritable forme est celle d’Amon. Il prend les titres d’Amon-Rê lorsqu’il est dans toute sa gloire.

Anoukis:

Régnant sur les territoires de l’extrême sud de l’Egypte et de la première cataracte, elle est plus particulièrement responsable du reflux de la crue (le flot ânek) permettant aux graines de germer. Son rôle est ainsi complémentaire de celui de Satis. La gazelle lui est consacrée. on en élevait auprès de son sanctuaire de l’île de Séhel.

Apis:

Le taureau Apis, entièrement noir avec une marque blanche sur le front, symbole de fertilité, de puissance sexuelle et de force physique. Son lieu de culte principal est le Sérapéum de Saqqarah, il est la manifestation vivante de Ptah, à Memphis, Apis est aussi celle d’Osiris renaissant à travers la crue du Nil.

Apophis:

Né , selon la cosmogonie d’Esna, d’un crachat de Neith, Apophis a l’apparence d’un serpent qui, tous les jours, se dresse devant la barque de Rê pour tenter d’en interrompre la marche.

Aton:

Son origine est ancienne en tant que principe visible du dieu Atoum-Rê, son nom peut signifier “le Disque”, peut désigner le disque solaire ou le disque lunaire. C’est durant le Nouvel Empire qu’Aton devient une divinité principale.

Atoum:

Le démiurge, le Créateur de l’Univers selon la cosmologie d’Héliopolis. Il est représenté sous la forme d’un vieillard, il désigne le soleil couchant, son iconographie est généralement celle d’un homme coiffé de la double couronne, son nom signifie “Celui qui est complet”, il est à la fois tout et rien.

Banebdjedet:

Il symbolise la fécondité et de la génération. On le vénère particulièrement dans la cité antique de Mendès, on le nomme d’ailleurs « Bélier seigneur de Mendès ». Il a pour parèdre est la déesse Hatméhyt. Plus tard Hérodote l’associe au dieu grec Pan.

Bastet:

Douce et gracieuse, elle se présente sous l’apparence d’une chatte ou d’une femme à tête de chatte. Déesse de Bubastis “Demeure de Bastet”, dans le Delta, ville à laquelle elle donne son nom, elle vit son importance s’accroître à la XXIIème dynastie (945-718), quand la ville devint résidence d’une dynastie libyenne.

Bes:

D’apparence ingrate et tirant la langue, Bès est apparu tardivement, au Nouvel Empire, il a le rôle de faire fuir les mauvais génies, divinité invoquée lors des accouchements. C’est également un dieu musicien.

Fils d’Horus:

Ils sont quatre et sont associés aux points cardinaux. Ils sont souvent représentés et utilisés en vases canopes (pour recueillir les viscères), sont sculptés à leur effigie, (un à tête d’homme, de babouin, de chacal et de faucon) , ils montent la garde près des sarcophages au Nouvel Empire, deux au Nord, Hâpy et Amsit et deux au Sud, Douamoutef et Qebehsenouef.

Geb:

Dieu de la terre, il est le père des dieux, avec Nout, ils sont le premier couple divin ayant engendrés, leurs cinq enfants sont Osiris, Horus, Seth, Isis et Nephthys. Selon la genèse égyptienne, il a été séparé de Nout, déesse du ciel par Shou, debout entre eux, maintenant la terre éloignée de la voûte céleste.

Hâpy:

Dieu du Nil en crue, il en est la personnification, apportant la fertilité sur les terres grâce au limon charrié par les eaux. Il symbolise la fécondité, souvent représenté avec une apparence d’homme pourvu de seins ou par des jumeaux, l’un portant sur la tête des tiges de papyrus (symbole de la Basse-Égypte) et l’autre portant un nénuphar (type de lotus symbole de la Haute-Égypte).

Hathor:

Avec Isis, elles sont la principale représentation du divin au féminin, son nom signifie la “Demeure d’Horus”. Déesse de l’amour, de la beauté, de la danse et de la joie, également de l’ivresse, elle est la patronne de la musique. Elle incarne le renouvellement perpétuel de la vie terrestre ou divine, elle est la mère céleste. Sa coiffure caractéristique avec un disque solaire encerclé de cornes de vache, sera emprunté par bien d’autres déesses, déesse protectrice des nécropoles, elle est considérée comme la fille de Rê, tantôt violente, tantôt douce. Adorée dans toute l’Egypte, son sanctuaire le plus connu est peut-être celui de Dendera.

Horus :

Imentet :

Isis :

Khépri :

Khnoum :

Khonsou :

Maât :

Meretseger :

Min :

Mout :

Neith :

Nekhbet :

Nephtys :

Nout :

Osiris :

Ptah :

Rê :

Sekhmet :

Serket :

Seshat :

Seth :

Shou :

Sobek :

Sothis :

Taouret :

Tefnout :

Thot :

Panthéon des Dieux et Déesses égyptiens
Panthéon des Dieux et Déesses égyptiens
Panthéon des Dieux et Déesses égyptiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *