L’Egypte antique compte plus de 1000 dieux et divinités locales, dont 8 dieux majeurs et 42 dieux et déesses principaux, découvrez les divinités égyptiennes principales.

Les 42 dieux, déesses et divinités égyptiennes principales:

~~~

Ammout * Amon * Amon-Rê * Anoukis * Anubis * Apis * Apophis * Aton

Atoum * Banebdjedet * Bastet * Bes * Fils d’Horus * Geb

Hapy * Hathor * Horus * Imentet * Isis

Khépri * Khnoum * Khonsou

Maât * Meretseger * Min * Mout

Neith * Nekhbet * Nephtys * Nout

Osiris * Ptah *

Sekhmet * Serket * Seshat * Seth * Shou * Sobek * Sothis

Taouret * Tefnout * Thot

Ammout:

Dans la mythologie égyptienne, Ammout, «La dévoreuse des morts», est la déesse qui, lors de la pesée du cœur, dévore les âmes des humains jugés indignes de continuer à vivre dans l’au-delà.

Amon:

Etant considéré comme le dieu majeur de Thèbes. De plus son nom Imen signifie, «le Caché» ou «l’Inconnaissable». (voir description)

Amon-Rê:

Amon-Rê est le dieu le plus important de la mythologie égyptienne. Malgré son nom, sa véritable forme est celle d’Amon. Aussi il prend les titres d’Amon-Rê lorsqu’il est dans toute sa gloire. (voir description)

Anoukis:

Régnant sur les territoires de l’extrême sud de l’Egypte et de la première cataracte, elle est plus particulièrement responsable du reflux de la crue (le flot ânek) permettant aux graines de germer. Ainsi son rôle est complémentaire de celui de Satis. La gazelle lui est consacrée. on en élevait auprès de son sanctuaire de l’île de Séhel.

Apis:

Le taureau Apis, entièrement noir avec une marque blanche sur le front, symbole de fertilité, de puissance sexuelle et de force physique. Aussi son lieu de culte principal est le Sérapéum de Saqqarah, il est la manifestation vivante de Ptah, à Memphis, Apis est aussi celle d’Osiris renaissant à travers la crue du Nil.

Apophis:

Né , selon la cosmogonie d’Esna, d’un crachat de Neith, Apophis a l’apparence d’un serpent qui, tous les jours, se dresse devant la barque de Rê pour tenter d’en interrompre la marche.

Aton:

Son origine est ancienne en tant que principe visible du dieu Atoum-Rê, son nom peut signifier “le Disque”, il désigne à la fois le disque solaire ou le disque lunaire. Egalement c’est durant le Nouvel Empire qu’Aton devient une divinité principale.

Atoum:

Le démiurge, le Créateur de l’Univers selon la cosmologie d’Héliopolis. Il est représenté sous la forme d’un vieillard, il désigne le soleil couchant. Aussi son iconographie est généralement celle d’un homme coiffé de la double couronne, son nom signifie “Celui qui est complet”, il est à la fois tout et rien.

Divinités égyptiennes principales suite:

~~~

Banebdjedet:

Il symbolise la fécondité et la régénération. Aussi on le vénère particulièrement dans la cité antique de Mendès, on le nomme d’ailleurs «Bélier seigneur de Mendès». De plus, il a pour parèdre est la déesse Hatméhyt. Plus tard Hérodote l’associe au dieu grec Pan.

Bastet:

Douce et gracieuse, elle se présente sous l’apparence d’une chatte ou d’une femme à tête de chatte. Egalement déesse de Bubastis “Demeure de Bastet”, dans le Delta, ville à laquelle elle donne son nom. Aussi elle vit son importance s’accroître à la XXIIème dynastie (945-718), quand la ville devint résidence d’une dynastie libyenne.

Bes:

D’apparence ingrate et tirant la langue, Bès est apparu tardivement, au Nouvel Empire. Ainsi il a le rôle de faire fuir les mauvais génies, divinité invoquée lors des accouchements. C’est également un dieu musicien.

Fils d’Horus:

Ils sont quatre et sont associés aux points cardinaux. De plus, ils sont souvent représentés et utilisés en vases canopes (pour recueillir les viscères), sont sculptés à leur effigie. Ainsi (un à tête d’homme, de babouin, de chacal et de faucon) , ils montent la garde près des sarcophages au Nouvel Empire, deux au Nord, Hâpy et Amsit et deux au Sud, Douamoutef et Qebehsenouef.

Geb:

Le dieu de la terre, il est le père des dieux, avec Nout. Ainsi ils sont le premier couple divin ayant engendrés, leurs cinq enfants sont Osiris, Horus, Seth, Isis et Nephthys. De plus selon la genèse égyptienne, il a été séparé de Nout, déesse du ciel par Shou, debout entre eux, maintenant la terre éloignée de la voûte céleste.

Hâpy:

Le dieu du Nil en crue, il en est la personnification, apportant la fertilité sur les terres grâce au limon charrié par les eaux. Ainsi il symbolise la fécondité, souvent représenté avec une apparence d’homme pourvu de seins ou par des jumeaux, l’un portant sur la tête des tiges de papyrus (symbole de la Basse-Égypte) et l’autre portant un nénuphar (type de lotus symbole de la Haute-Égypte).

Hathor:

Avec Isis, elles sont la principale représentation du divin au féminin, son nom signifie la “Demeure d’Horus”. Naturellement déesse de l’amour, de la beauté, de la danse et de la joie, également de l’ivresse, elle est la patronne de la musique. Ainsi elle incarne le renouvellement perpétuel de la vie terrestre ou divine, elle est la mère céleste. Egalement sa coiffure est caractéristique avec un disque solaire encerclé de cornes de vache. Evidemment ses symboles seront empruntés par bien d’autres déesses. Egalement déesse protectrice des nécropoles, elle est considérée comme la fille de Rê, tantôt violente, tantôt douce. De plus, adorée dans toute l’Egypte, son sanctuaire le plus connu est peut-être celui de Dendera.

Horus :

Horus, est un des dieux les plus connus de l’Egypte ancienne. Son nom signifie « l’Eloigné », il était le dieu du ciel et était considéré comme le dieu de la royauté. (voir description)

Divinités égyptiennes principales suite:

~~~

Imentet :

Son nom signifie et représente l’Occident dont elle est aussi la déesse. Ainsi après le crépuscule de la fin de vie, elle symbolise également la mort, accueillant le défunt. Bien que la déesse Hathor prenne plus tard cette place. Egalement son attribut est un oiseau perché sur un signe hiéroglyphique posé sur sa tête.

Isis :

Isis dont le nom signifie “trône”, déesse funéraire, elle est la sœur et l’épouse du roi Osiris. Ainsi la déesse Isis devient durant le Ier millénaire av. J. C., une déesse très populaire à la puissance universelle. (voir description)

Khépri :

Khépri est une divinité associée au soleil renaissant du matin. Généralement représenté par un homme à tête de scarabée ou bien par un scarabée-bousier poussant le disque solaire devant lui. Ainsi il forme la triade d’Héliopolis avec Rê-Horakhty (le soleil dans son zénith) et Atoum (le soleil couchant).

Son nom vient du mot égyptien « Kheper » signifiant « devenir » ou « exister », ce mot désignant également les scarabées-bousiers.

Egalement, on le représente fréquemment dans l’Egypte ancienne en amulettes et en sceaux pour les placer couramment entre les bandages des momies et ainsi assurer la vie dans l’au-delà du défunt.

Khnoum :

Son nom signifie : « Celui qui assemble » ce qui révèle ses attributions. Ce dieu est généralement représenté avec une tête de bélier et tenant une croix ansée. Il est le potier divin, il a pour rôle de façonner les êtres humains et leur Ka depuis leur naissance. En effet il assemble le féminin et le masculin, il fait apparaître les dons divins chez les égyptien-nes.

Il joue également un rôle très important dans l’arrivée de la crue tant attendue. Ainsi son sanctuaire et situé dans le sud de l’Egypte, à Elephantine. En effet, c’est lui, qui en soulevant ses sandales, laisse passer les eaux salvatrices du Nil en crue.

Khonsou :

Il compose avec Amon et Mout la triade thébaine, il apparaît comme un enfant-dieu. En effet , dieu lunaire, on peut le voir en enfant avec le crâne rasé portant une tresse sur le côté, symbole de l’astre. Egalement représenté dans un linceul comme une momie tenant le sceptre ouas ainsi que la crosse et le flagellum d’Osiris. Principalement vénéré à Thèbes, un temple lui est dédié dans l’enceinte de celui d’Amon.

Maât :

Déesse personnifiée de la vérité et de la justice, son emblème étant la plume. Maât correspond d’abord à la conscience cosmique, en effet elle relie l’universel au terrestre. Elle symbolise l’équilibre cosmique. Bien qu’elle est aussi un rôle terrestre très important. En effet, elle participe au jugement des défunt aux côtés d’Osiris lors de la pesée du cœur. Ainsi est placé le cœur du défunt et sur l’autre plateau de la balance, une plume pour en peser l’âme. D’où le nom que porte le tribunal divin, la « salle des deux Maât ».

Meretseger :

Meretseger, « celle qui aime le silence » est une déesse thébaine. Elle est représentée sous la forme d’un cobra, elle veille sur les morts et les nécropoles. Egalement protectrice des ouvriers de Deir el-Médineh. Elle symbolise également la montagne thébaine surplombant la place de vérité, ainsi on la nomme également « La cime ». Les plus anciennes représentations attestées remonte au Nouvel Empire dès l’époque ramesside.

Min :

Divinité de la fertilité et de la sexualité masculine, il est représenté le sexe dressé (ithyphalique). De couleur noire et momiforme, il tient dans une main son sexe et dans l’autre le flagellum.

Son sanctuaire principal se trouvait à Coptos. Min est une des divinités les plus anciennes de Haute-Egypte, il apparaît dès la période prédynastique.

Divinités égyptiennes principales suite:

~~~

Mout :

Déesse dont le nom signifie «Mère», elle est représentée coiffé d’un vautour. Epouse d’Amon avec qui elle engendrera Khonsou. Ils forment à eux trois, la triade thébaine Amon-Mout-Khonsou.

Son sanctuaire jouxte celui d’Amon à Karnak. Devant son temple était disposé 365 statues en granit noir de la déesse Sekhmet. Où l’on accomplissait des cérémonies d’offrandes pour apaiser la déesse lionne.

Néanmoins, elle apparaît peu dans les mythes qui nous sont parvenus. Mout est une des représentations du principe féminin, avec Hathor, Sekhmet ou Isis.

Neith :

Déesse créatrice durant le démiurge. Elle se manifeste sous l’apparence d’une vache nourricière et généreuse, ou d’un poisson, nageant dans l’océan primordial. Déesse aquatique, elle a engendré le dieu Sobek.

On la représente aussi en déesse guerrière, portant arc et flêches.

Très ancienne déesse, elle apparaît dès l’époque prédynastique, elle est justement citée dans les «textes des pyramides».

Elle créera par ses sept propos créateurs, le premier tertre d’où émergeront les premiers dieux primordiaux. Elle crée également le Soleil, issu d’un œuf, qu’elle a déposé dans le cosmos initial.

Ses deux grands sanctuaires sont Esna, en Haute-Egypte et Saïs, dans le Delta, son plus ancien lieu de culte connu.

Nekhbet :

La déesse Nekhbet se présente sous l’aspect d’un vautour. Elle est une des divinités protectrices de la Haute-Egypte dont elle symbolise la couronne blanche. Elle est une très ancienne divinité égyptienne comme en témoigne le très vieux sanctuaire, lui étant dédié près d’El Kab.

On la représente fréquemment «l’aile étendue» et protectrice dans les scènes d’offrandes royales.

Nephtys :

Soeur d’Osiris, d’Isis et de Seth, elle née le dernier des jours épagomènes. On la nomme «la Dame de la demeure». Avec Isis, Neith et Serket, elles protègent les sarcophages et le coffret aux vases canopes. Nephtys et Seth forment un couple, mais ils n’engendreront pas. Alors qu’elle aurait une relation avec Osiris, ces derniers auraient alors engendré Anubis. Ce qui suscitera la colère de Seth. Egalement, elle s’associera avec sa sœur Isis dans la quête pour rassembler les morceaux du corps d’Osiris.

Nout :

Déesse du ciel, elle est indissociable de Geb (la Terre) son époux, ils sont liés et pourtant séparés. Ils sont le deuxième couple divin primordial, après Tefnout et Shou. Geb et Nout donneront le jour à Osiris, Isis, Nephtis et Seth. Nout apparaît comme la mère du Soleil, qu’elle avale tous les soirs. Pour ensuite le remettre au monde chaque matin.

Elle a pour symbole le vase et elle est représentée comme une femme portant une foule d’étoiles.

Osiris :

Dieu et roi mythique de l’Égypte antique, Osiris était le premier enfant de Nout et Geb, ainsi que le frère de Seth, Nephthys et Isis, qui était aussi sa femme. (voir description)

Ptah :

Particulièrement vénéré à Memphis, Ptah est un des dieux du démiurge. Il a pour épouse Sekhmet et pour fils Nefertoum.
Selon la cosmologie memphite, il a créé les êtres et les choses par le verbe. Il est également le patron des ouvriers, des artisans et des orfèvres.

Ptah est représenté momiforme, tenant le sceptre ouas, symbole de stabilité, ainsi qu’avec djed, qui est lié à Osiris, symbole de longévité et de vie. Sa peau couleur verte montre qu’il symbolise également la fertilité et la renaissance.

Rê :

Dont le nom signifie littéralement «le Soleil». Ainsi l’astre a plusieurs aspects durant le cycle solaire, Râ forme avec Atoum et Khépri, une triade.

Pendant la nuit l’astre solaire reconstitue ses forces afin de renaître au matin. Il passerait la nuit dans ventre de Nout, la déesse du ciel qui l’avale chaque soir pour le remettre au monde chaque matin.

De jour comme de nuit, le soleil se déplace en barque. Qu’Apophis tentera d’avaler, mais il est mit en échec chaque jour par Seth.

Lors de la période amarnienne, Akhenaton fera d’Aton, le disque solaire le dieu unique. (voir sa description)

Divinités égyptiennes principales suite:

~~~

Sekhmet :

Déesse lionne, elle est la forme animale et colérique d’Hathor. A Memphis, elle est la parèdre de Ptah.

Particulièrement agressive pendant les 5 jours épagomènes, où elle déversait des maux et des calamités sur l’humanité. Ainsi on faisait des rituels pour apaiser sa fureur.

Une importante litanie à son attention nous ait parvenue dans le temple d’Amenhotep III sur la rive Ouest de Thèbes, en face de Louxor.

Serket :

Cette déesse est présente dès la période protodynastique. Elle est «Celle qui fait respirer la gorge» et sera représentée par un scorpion. Ainsi ses prêtres, les «conjurateurs de Serket» jouent un rôle dans la médecine égyptienne. Notamment pour soigner les morsures venimeuses d’animaux ainsi que dans les rituels de protection des temples.

Seshat :

Déesse de l’astronomie et Maîtresse des bibliothèques. Elle est représentée vêtue d’une robe étoilée d’une peau de panthère, avec au dessus de sa tête une étoile, sous des cornes inversées. Symbole également de son idéogramme dont on ne connaît pas la signification précise.

Elle est représentée dès l’Ancien Empire, la déesse a pour rôle de chapeauter les écrits, spécialement ceux des temples royaux.

Elle participe aussi à l’inscription des noms royaux sur les fruits de l’arbre iched. Mais l’un de ses rôles principaux est dans le rituel du «Tendre cordeau» de définir avec le roi l’orientation et le traçage des dimensions des temples.

Seth :

Seth est l’une des plus anciennes divinités égyptiennes. Il est également le dieu de la confusion, du désordre et de la perturbation, ainsi que le maître du tonnerre et de la foudre. ​​​​​(voir description)

Shou :

Dieu représenté en homme avec les bras levés, comme souvent dessiné dans les sarcophages des XXIe et XXIIe dynasties, supportant la voûte céleste. Il symbolise l’espace séparant et unifiant Geb et Nout, respectivement la Terre et le Ciel. Avec sa sœur Tefnout, il forme la première hypostate (élément divin distinct mais formant une entité divine) du démiurge (création du monde).

Divinités égyptiennes principales suite:

~~~

Sobek :

Dieu crocodile dont il a la tête sur un corps d’homme, il est le fils de la déesse aquatique Neith.. Dieu de l’eau et de la fertilité, son culte est populaire et se pratique dans toute l’Egypte. L’un de ses plus importants sanctuaires se trouve au Fayoum, ainsi qu’au sud de Thèbes, à Soumenou. Il partage également le temple de Kôm-Ombo à l’époque ptolémaïque avec Haroéris. Sa nature l’amène à intervenir dans le mythe osirien, il ramènera la momie du roi divin du fond des eaux (dont le corps a été démembré et dispersé par Seth).

Sothis :

Cette déesse joue un rôle important dans la mythologie égyptienne. Elle symbolise la grande inondation du Nil, porteuse de mort puis de vie, et ainsi le début de l’année chez les égyptiens antiques.

Ainsi elle est la personnification de l’étoile Sirius dans la constellation du Grand Chien dont elle pourrait être à l’origine. L’apparition de l’étoile au mois de Juillet indiquait la période de la crue annuelle du Nil. (L’étoile apparaît de nos jours en août).

Taouret :

Déesse hippopotame de l’Egypte ancienne, son nom vient de l’égyptien « Ta ouret » qui signifie « La grande. »

Elle a un corps d’hippopotame mais avec des pattes arrières de lion. Elle symbolise la fertilité, la protection et l’agressivité d’une mère pour ces petits. Avec Bes, ils favorisent les mères lors des accouchements, mais Taouret à en plus un rôle protecteur. Ainsi elle symbolise également la générosité maternelle après l’accouchement.

Taouret par son rôle de fécondité est souvent associée à la fête d’Opet, elle représente la fertilité apportée par les eaux du Nil qui fécondent la terre pour les nouvelles cultures.

Tefnout :

Née d’un crachat d’Atoum, Tefnout apparaît comme complémentaire de Shou, ainsi ils forment tous deux le premier couple divin. Ils symbolisent la vie et son équilibre, donc ils sont indissociables. A leur tour, ils engendreront la Terre et le Ciel, Geb et Nout. La déesse mère Tefnout représente la pluie, la rosée et les nuages, source de vie, en complémentarité de son époux. La plus ancienne mention de Tefnout et Shou date d’il y a 4500ans, durant l’Ancien Empire, dans les Textes des pyramides, l’un des plus anciens écris religieux au monde.

Thot :

Thot est une divinité majeure du panthéon égyptien, doté d’une grande intelligence il était considéré comme le dieu de la science, de l’écriture, de l’art et de la sagesse. (voir description)

Panthéon des Dieux et Déesses égyptiens
Panthéon des Dieux et Déesses égyptiens
Panthéon des Dieux et Déesses égyptiens

Retrouvez:

Les dieux principaux égyptiens

~~~

Egalement notre blog dédié aux focus et anecdotes sur l’Antiquité:

https://histoire-et-civilisations-anciennes.blog/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *