Héphaïstos est le dieu grec du feu et de la forge. Il fait partie du canon Olympien. Si pour les uns, il est le fils de Zeus et d’Héra, pour d’autres, celle-ci aurait mis au monde son nourrisson, seule. Peut-être s’agirait-il simplement d’un nouveau-né prématuré, suite à un éventuel avortement.

Une chose est sûre, nous nous penchons aujourd’hui sur une divinité malchanceuse. En effet, Héphaïstos naît boiteux et fort laid! À tel point que sa mère (Héra) en est honteuse. Se sentant profondément humiliée à la seule vue de celui-ci, elle le jette dans l’Océan. Heureusement, l’enfant est alors recueilli par Eurynomé et Thétis. Neuf ans s’écoulèrent dans une grotte sous-marine, où le jeune Héphaïstos obtiendra ses premiers galons de forgeron. Voici plusieurs de ses créations: agrafes, colliers, boucles et bracelets.

LE RETOUR D’HÉPHAÏSTOS, Figure rouge attique, Attribué au Peintre de Kléophon, 430 – 420 avant J.-C., Musée d’art de Tolède

Un divin forgeron

      Le côté fantastique de la chose que l’on retiendra assurément, c’est qu’Héphaïstos est le maître du feu. Des métaux et de la métallurgie. Il est le forgeron des dieux et des Hommes. Ainsi, c’est lui qui s’occupe de confectionner les flèches d’Apollon. Des héros comme Achille, Pelée et Énée doivent la possession de leurs armes magiques au génie créatif du dieu Héphaïstos. Viennent s’ajouter à cette liste, non exhaustive, mais déjà impressionnante! La cuirasse d’Héraclès ou encore le trident de Poséidon.

Photo ci-contre: Héphaïstos forgeant la foudre de Zeus par Rubens, musée du Prado

Héphaïstos remettant à Thétis les armes d’Achille, médaillon d’un kylix du Peintre de la Fonderie, 490-480 av. J.-C

Les compagnes d’Héphaïstos

      Il est une vérité établie de dire que c’est la beauté intérieure qui prime, sur tout, principalement lorsqu’il s’agit d’amour. Nous pouvons constater cette affirmation en ce qui concerne Héphaïstos. Lui, dieu difforme et bancal, a pourtant des compagnes d’une beauté incomparable! Voyez par vous-mêmes: Charis (la Grâce), la plus jeune Charite, Aglaé. La délicate Aphrodite et …  Athéna! Néanmoins, cette dernière s’enfuira du lit nuptial, juste au moment critique! On admet dès lors, qu’après l’aventure de la déesse de la sagesse avec le dieu forgeron serait né un des premiers rois légendaires d’Athènes.

Photo ci-contre: La naissance de Vénus, Botticelli, 15e siècle, Galerie des Offices, Florence en Italie.

Héphaïstos, d’un coup de hache, fait jaillir Athéna du crâne de Zeus. 570-560 av. J.-C., musée du Louvre.

Culte et apparence du dieu forgeron

      Le dieu Héphaïstos est généralement représenté de la sorte: vigoureux , barbu et velu. Il porte également une tunique courte, qui s’arrête au niveau de ses genoux. Un bonnet arrondi vient coiffer sa tête. Héphaïstos tient dans sa main droite un marteau. Et dans l’autre, une paire de tenailles.

Cette divinité a plusieurs lieux de culte. Nous retrouvons des temples sur le lieu de sa chute, à Lemnos. Mais il en existe aussi dans les îles volcaniques. Telles que Imbros, Lipari et Hiéra.

Temple d’Héphaïstos à Athènes.

      Un peu de réalisme éclaire maintenant ce qui va suivre… Et oui! Les fêtes célébrées en l’honneur du dieu du feu se déroulaient précisément pendant les fortes chaleurs. En août, donc.

Mais non à Sparte! Où les habitants ont en horreur et n’accordent que peu de valeurs aux travaux manuels. Héphaïstos était tout simplement ignoré dans cette cité.

Photo ci-contre: Le temple d’Héphaïstos, avec vue sur l’Acropole en arrière-plan. Photo: @d.tzankatian

À parcourir également

Articles sur la mythologie grecque

Ses héros, dieux et déesses ainsi que les créatures fantastiques de cette culture


Découvrez également des focus de la Grèce antique sur notre blog dédié

Retour en haut