Héra, l’Épouse de Zeus Roi de l’Olympe

      Platon affirme que «L’amour est aveugle». Bien. La déesse Héra dont nous allons essayer de brosser le portrait aujourd’hui, ne l’est assurément pas…

Déesse grecque Héra par IA – AdobeStock

Héra et Zeus, un couple tonitruant

      Des amours secrètes de son foudroyant de mari, Zeus, elle voit tout! Puis, elle châtie férocement ses rivales, de même que les enfants que celles-ci mettent au monde.

Tout comme les Anciens, nous admettons également que les perturbations du ciel sont les manifestations de nombreuses querelles. Bien sûr, il s’agit là de Zeus avec cette déesse impitoyable. C’est ainsi qu’Héra, la jalouse, se présente à nos yeux.

Zeus – Le roi des dieux de l’Olympe et dieu de la foudre – AdobeStock

Origines et caractéristiques de la déesse

      Elle est la fille des deux Titans, Cronos et Rhéa. La divinité fait partie du canon Olympien. Héra naît à Samos. Et, si Zeus détient la foudre, la déesse, quant à elle, possède une lance! Nous nous penchons dès lors sur quelques caractéristiques de cette déesse. En effet, on dit que ses bras sont blancs. Et, aussi curieux que cela puisse paraître, Héra conçoit ses enfants toute seule! D’ailleurs, une fois l’an, ladite divinité retrouve sa virginité en se baignant dans la fontaine de Canathos (en Argolie).

Pour les Grecs, Héra est considérée comme la protectrice du mariage. Et pour ce qui concerne Homère, notre aède favori, «dame» est, tout simplement la signification d’Héra. De cette façon, nous pouvons vous parler maintenant de la fierté de la déesse. Du reste, elle finira par accéder au rang de «reine des dieux». Notamment chez les poètes tardifs.

***

Héra et Prométhée, début du Ve siècle av. J.-C., Bibliothèque nationale de France, Wikimédia

Lieux d’adoration d’Héra

Temple grec dans l’ancienne cité de Paestum en Italie – AdobeStock

      Amis voyageurs, venez donc célébrer à Samos la commémoration des noces d’Héra et de Zeus! Déambulez sur les chemins en Argolide. Vous finirez par trouver le sanctuaire principal voué à l’adoration d’Héra: L’Héraion.

De plus, les lieux où la déesse est mise à l’honneur sont très nombreux: Argos, Mycènes, Sparte… Ce qui est normal. Car la déesse tient un rôle majeur dans la mythologie grecque. Les victimes de sa jalousie légendaire peuvent en attester! La plus célèbre d’entre elles est évidemment le demi-dieu Héraclès! Mais nous pouvons citer Europe, Dionysos, Sémélé…

Apparence de la déesse

      Alors, montée sur un char tiré par deux chevaux, Héra vient jusqu’à nous. La déesse est d’une grande beauté. Solennelle, même! Son apparence peut se décrire comme ceci. Un diadème vient orner sa chevelure délicate et soignée. Le voile, symbole du mariage, couvre son visage et ses épaules. Ses attributs peuvent être une grenade, qu’elle tient à la main. Et, pour finir, un sceptre, emblème de la royauté. Tout au bout de celui-ci, se trouve un coucou.

Nous concluons ici le tableau de cette déesse primordiale du Panthéon grec. En souvenir d’Héra, vous trouverez à coté de cette dernière, un paon majestueux.

Crédit photo: https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9ra#/media/Fichier:Hera_Prometheus_Cdm_Paris_542.jpg

À lire aussi:

Zeus, Roi de l’Olympe


Notre sélection d’ouvrages sur ce thème:

Mythologie grecque et romaine de Pierre Commelin.

« La mythologie est évidemment une série de mensonges. Mais ces mensonges ont été, durant de longs siècles, des sujets de croyance… »


Grand dictionnaire de la mythologie grecque et romaine de Jean-Claude Belfiore

Chaque article est organisé selon une structure développée et un style narratif qui rend la lecture très clair et simple…


Retour en haut