Le Chien CERBÈRE – Mythologie Grecque

      Vous qui voyagez au-delà du Péloponnèse, prenez-garde! Car c’est précisément à Taenarum que se trouve l’entrée des Enfers! Ce monde souterrain est très bien gardé par le terrible chien Cerbère! C’est la progéniture d’Échidna et de Typhon. Comme tant de monstres qui peuplent l’imaginaire Grec. Dans cette mythologie foisonnante, Cerbère tient un rôle majeur.

En effet, la tâche de ce dernier consiste à empêcher les âmes des défunts de s’enfuir du royaume gouverné par Hadès. De même que les vivants de venir chercher certains de leurs morts…

Photo ci-dessous: Héraclès accomplissant un des 12 travaux en amenant Cerbère à Eurysthée. Vase grec à trois anses (une hydrie) attribué au Peintre des aigles. Env. 525 av. J.-C., Paris, le Louvre.

Héraclès accomplissant un des 12 travaux en amenant Cerbère à Eurysthée. Hydrie attribuée au Peintre des aigles. Env. 525 av. J.-C., Paris, le Louvre.
À lire aussi:

Échidna, Mère des Monstres de la Mythologie Grecque

Une apparence effrayante

      Afin de décrire au mieux la forme que prend Cerbère, nous allons dire simplement que celui-ci est un chien polycéphale. C’est à dire qu’il possède plusieurs têtes! Trois, le plus communément. La chose diffère, suivant les interprétations des auteurs antiques. Par exemple, pour Horace, Cerbère a une centaine de têtes! Toutefois, tous les Penseurs de cette époque s’accordent à affirmer que Cerbère est un monstre terrifiant.

Pourtant, des héros, tel qu’Orphée ont quand même réussi à duper la vigilance de notre chien légendaire. Et, c’est au son mélodieux de la lyre, que Cerbère finira par s’apaiser. D’ailleurs, c’est ainsi qu’Eurydice fut délivrée du monde des ombres…

Photo ci-dessous: Mosaïque du IIIe siècle représentant Hercules maitrisant Cerbère durant les 12 travaux, découverte à Liria, l’actuelle Valence – Musée Archéologique National, Madrid, Espagne.

Mosaïque du IIIe siècle représentant Hercules maitrisant Cerbère durant les 12 travaux, découverte à Liria (Valence) – Madrid, Espagne.

Affronter le chien Cerbère, un des douze travaux

      Vous connaissez assurément le demi-dieu prénommé Héraclès. Lui aussi est très fortement lié au mythe de Cerbère. De surcroît, vaincre le Gardien des Enfers constitue un des douze travaux du héros.

      Nous achevons cette présentation succincte de Cerbère. Mais pas avant de nous êtres intéressés à l’étymologie. Pour ce faire, nous restons au temps où la foudre de Zeus s’abattait sur les pauvres mortels. Cerbère, quant à lui, aurait voulu signifier «dévoreur de chair».

Pour vous divertir:
Tableau Hercule et Cerbère, par Pierre Paul Rubens (1636) – Museo Nacional del Prado à Madrid, Espagne.

      C’est tout de même assez logique, quand on y pense… Vous voilà désormais prévenus, amis voyageurs! Pour votre bien, vos pérégrinations ne devront pas vous conduire trop près d’un chien ténébreux… Surtout de ces trois têtes, dont il est affublé!

À lire également:


Découvrez aussi notre blog fait de focus et anecdotes sur l’Antiquité:

Retour en haut