Montagne célèbre du centre de la Grèce, qui domine la cité de Delphes.

Le mont Parnasse, Grèce – AdobeStock

Sommaire:

  • Le mont Parnasse dans la mythologie grecque
  • Le mont Parnasse, et l’origine du célèbre quartier parisien
  • Aperçu, histoire et visite de Delphes au mont Parnasse

Le mont Parnasse dans la mythologie grecque


Géolocalisation du mont Parnasse.
La Tholos, rotonde du IVe s. av. J.-C.

      Dans les temps archaïques, le sommet du mont Parnasse, comme celui de l’Olympe, étaient associés au culte des divinités du ciel. On y adorait Zeus, maître de l’Olympe, Ouranos, première divinité du ciel. Où à la déesse de la Terre, Gaïa, à laquelle fût d’abord dédiée le sanctuaire de Delphes, puis Apollon en deviendra le saint patron.

Dans l’Antiquité, l’activité religieuse autour du mont fût importante, on y consacrait à la fois le dieu Apollon. Mais également les neuf Muses, auquel il était avec le mont Hélicon, une de leur deux résidences paradisiaques.

Tapisserie d’Apollon et les Muses sur le Mont Parnasse. 1687. Par Pierre Mignard.

      La mythologie locale attribue au héros Parnassos, fils du puissant Poséidon, l’origine du nom de la montagne mythique. Le héros fonda la première ville, également nommée Parnassos, qui sera néanmoins engloutie par le déluge de Deucalion.

Un déluge mythique qui est commun à plusieurs civilisations, comme en Mésopotamie ou dans l’ancien testament.

Ainsi dans «Les métamorphoses d’Ovide», le sommet du mont mythique fût le «seul endroit de la terre que les eaux n’eussent pas couvert» ou l’embarcation de Deucalion aurait accosté. De plus, Homère évoque le mont Parnasse dans l’Odyssée comme étant l’endroit où le héros Ulysse, durant sa jeunesse aurait eu une mésaventure avec un sanglier.

Une représentation du vrai Mont Parnasse par l’archéologue Edward Dodwell en 1821

Le mont Parnasse, et l’origine du célèbre quartier parisien


      Nous en venons au quartier parisien Montparnasse, très connu pour son animation intellectuelle ainsi que pour la célèbre carte du Monopoly de la «gare Montparnasse».

      En France donc, à Paris, une animation intellectuelle vit le jour au XVIIe siècle. Ainsi des étudiants se réunissaient au pied d’une butte artificielle faite de gravas. Ils se retrouvaient pour déclamer des poèmes, c’était l’endroit incontournable de Paris pour les intellectuels. Mais encore fallait-il trouver un nom à cette colline.

Ce sera le Mont Parnasse, en référence donc à cette montagne de la mythologie grecque, résidence des neuf muses, gardiennes des arts. Le nom restera pour donner au très célèbre quartier dit « Montparnasse », culturellement si cher aux parisiens.

Carte de Paris du 17e siècle

Aperçu, histoire et visite de Delphes au Mont Parnasse


Temple d’Apollon à Delphes, un site archéologique en Grèce, au mont Parnasse – AdobeStock
Vestiges du Tholos d’Athéna Pronaia sur le site de Delphes – AdobeStock

      Ce site archéologique est fascinant et offre une plongée dans l’histoire de la Grèce antique. Ainsi, cette ancienne cité était considérée comme le centre du monde et était célèbre pour son oracle.

La visite de Delphes vous permettra de découvrir les vestiges de ce site historique, qui comprend le temple d’Apollon, le théâtre, le stade, le trésor des Athéniens ou encore le Temple d’Athéna Pronaia.

  • Le temple d’Apollon est dédié au dieu du soleil et est considéré comme l’un des lieux les plus sacrés de la Grèce antique.
  • Le théâtre de Delphes est un lieu de rassemblement où des représentations théâtrales et des compétitions musicales ont eu lieu. De plus, il peut accueillir jusqu’à 5 000 spectateurs et offre une vue imprenable sur la vallée en contrebas.
  • Le stade de Delphes était utilisé pour les compétitions sportives, notamment les jeux pythiques qui se déroulaient tous les quatre ans en l’honneur d’Apollon. Les athlètes s’affrontaient dans des épreuves de course à pied et de lutte.
  • Le trésor des Athéniens est un bâtiment où les cités grecques venaient déposer leurs offrandes et leurs richesses. Il témoigne de l’influence politique et économique d’Athènes à l’époque.
  • Le sanctuaire d’Athéna et le Temple d’Athéna Pronaia construit vers le 4ème siècle avant notre ère et est un lieu de culte important dans l’ancienne Delphes.
Ruines du théâtre antique et du Temple d’Apollon à Delphes, Grèce – AdobeStock
Retrouvez également des focus de la Grèce antique sur notre blog dédié:

 

Retour en haut