Les Amazones : guerrières intrépides de la mythologie grecque

      Amis lecteurs, suivez-nous! Car nous allons prendre aujourd’hui la direction prise d’une flèche. Celle-ci est décochée par une des fières Amazones. En effet, ces femmes guerrières sont célèbres. Et elles sont issues des récits de la mythologie grecque relatés par les aèdes.

Dans cet article, nous vous proposons de voyager à l’époque de la Grèce antique, par le biais de ces histoires légendaires. Puis, dans un second temps, nous décrirons l’apparence des Amazones. Enfin, nous essaierons de déterminer la place que prend la réalité au milieu de tous ces mythes.

      Ainsi, tenez-vous prêts à vivre en compagnie des Amazones, leurs propres aventures!

Nous vous proposons un podcast ou de poursuivre votre lecture


Les Amazones dans la mythologie grecque

      Dans la mythologie grecque, les Amazones sont un peuple de femmes guerrières. Elles sont les filles du dieu de la guerre, Arès. Leur repère se situe aux confins du monde connu, près de la mer Noire. Plus précisément dans la région de la Cappadoce.

Par ailleurs, la réputation des Amazones n’est plus à faire! En effet, ces femmes sont réputées pour leur courage, leur indépendance et leur habilité à cheval. Hippolyte est la reine qui dirige cette société exclusivement féminine. De plus, les Amazones sont considérées comme les égales des hommes en termes de bravoure et d’aptitude au combat. D’ailleurs, toujours selon les mythes grecs, ces dernières ont été confrontées à plusieurs héros légendaires. À l’image d’Héraclès qui, lors de son neuvième travail, ramène la ceinture dorée d’Hyppolite à Eurysthée (le père d’Admète). Il y a également Thésée, le fondateur d’Athènes, qui triomphe de l’Amazone Antiope lors d’un duel. Et pendant la guerre de Troie, le héros grec Achille affronte la vaillante Amazone Penthésilée au combat rapproché.

Amphore à figures noires représentant Achille tuant Penthésilée – Attribué à Exekias – 540-530 av. J.-C. – British Museum, London, UK.

Description des célèbres guerrières

      Les Amazones étaient des sujets populaires dans l’art et la littérature de la Grèce antique. Elles y sont représentées de la sorte. Belles et vaillantes guerrières, elles sont aussi décrites comme toujours armées et dangereuses. Et si nous prenons en compte l’origine du mot Amazone, qui signifie «privé de sein», nous comprenons immédiatement le côté belliqueux…

En effet, d’après la légende, les Amazones se brûlent le sein droit. Afin de ne pas être gênées dans l’exercice du tir à l’arc. Bref! Pour être de meilleures combattantes!

De plus, les Amazones, fières cavalières, sont vêtues de pantalons et armées d’une lance.

Bas-relief en marbre, IVe siècle av. J.-C. – Amazones combattant un guerrier grec. Musée national archéologique d’Athènes, Grèce – AdobeStock.

Les Amazones : entre mythe et réalité

      Beaucoup de mystères entourent les origines des Amazones. En effet, selon les mythes grecs, elles descendent d’Arès, le dieu de la guerre du canon Olympien. Cependant, les découvertes archéologiques récentes semblent nous indiquer que les Amazones auraient probablement existé. D’ailleurs, celles-ci auraient donc été inspirées par un peuple réel de femmes guerrières nomades, quelque part en Eurasie. Il s’agit là des Scythes qui, dès lors, occupent les terres s’étendant de la mer Noire jusqu’à la Mongolie. Ce peuple est notamment connu pour sa culture équestre conjuguée avec une maîtrise certaine de l’archerie.

Les Scythes : à l’origine du mythe des Amazones ?

      De plus, les Grecs ont commencé à entrer en contact avec les Scythes dès le 7 siècle avant notre ère. À cette époque, les colonies grecques s’établissent le long des côtes de la mer Noire. Ainsi, au fur et à mesure de l’apprentissage des Grecs de la culture et des mœurs des Scythes, les Amazones deviennent plus réalistes dans les représentations artistiques. En effet, celles-ci reflètent alors mieux les coutumes et les vêtements des Scythes, y compris leurs armes et leurs chevaux.

Les Amazones à l’épreuve de l’archéologie moderne

      Par ailleurs, les fouilles archéologiques récentes de tombes scythes révèlent que plusieurs femmes de ces tribus nomades sont effectivement des guerrières. Grâce à l’observation de leurs os, qui portent des traces de blessures de combat. Ils témoignent, a fortiori, d’une participation active aux affrontements.

Ces mêmes découvertes archéologiques remettent dès à présent en question l’idée que les Amazones sont purement fictives. Elles suggèrent que ces dernières pourraient avoir été basées sur des peuples de femmes guerrières réelles. Nous nous posons sur la lancée une question importante, tout comme les historiens. En effet, ceux-ci débattent encore sur les Amazones! Et il s’agit de savoir si elles sont réelles ou bien purement mythiques?

Photo ci-contre: Penthésilée (1862), œuvre de Gabriel-Vital Dubray. Façade Est de la cour Carrée du palais du Louvre. Copyright Marie-Lan Nguyen – Wikimedia Commons

Les Amazones en quelques mots…

      Afin de conclure cet article sur les Amazones, nous effectuons un petit rappel. Eh oui, ces dernières constituent, avant tout, des figures symboliques. Comprenez par-là que leur image est souvent exagérée, voire idéalisée, notamment à travers les nombreux récits mythologiques. Elles y apparaissent comme de fières guerrières, belles et téméraires.

In fine, le rôle des Amazones est de représenter des valeurs de courage, d’indépendance et d’égalité des sexes. Quoi que ces deux dernières notions soient absentes de la réalité des femmes grecques de l’Antiquité.

Crédits photo:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Penthesilea_Dubray_cour_Carree_Louvre.jpg


À lire aussi:

Retour en haut