La légende de l’œil oudjat, l’oeil du dieu égyptien Horus concerne à l’origine Horus l’Ancien, frère d’Osiris, d’Isis, de Seth et de Nephtys.

 

      Sa source provient d’une querelle entre Horus l’Ancien et son frère Seth. Ce dernier s’étant transformé en porc pour vaincre Horus, sous cette forme, Seth lui administra un violent coup à l’œil. Alors qu’Horus eut perdu connaissance, Rê et les autres dieux veillèrent sur lui, car il était tant apprécié par ses pairs. Puis lorsque Horus reprit connaissance, Rê fut préoccupé par sa blessure à l’œil, c’est alors qu’Horus lui dit qu’il n’y voyait plus de ce côté. Alors, Rê demanda à Thot d’examiner et de soigner l’œil blessé d’Horus, car ses connaissances pouvaient lui permettre de soigner ce dernier. Thot guérit l’œil d’Horus, qui devint l’œil oudjat soit l’œil « sain » ou « entier ». C’est ainsi que l’œil blanc d’Horus, devint la Lune. Qui dans son cycle se réduit, disparaît puis redevient entière, tel l’oeil oudjat, l’oeil du dieu égyptien Horus.

Amulette minuscule en or d’un centimètre de diamètre représentant l’œil oudjat du dieu Horus, 332-330 av. J-.C. . Elle a été retrouvée sur le site immergé de Thônis-Héracléion. Musée national d’Alexandrie.

Ainsi, les 14 jours du cycle lunaire vers la pleine Lune, associée à l’oeil oudjat,

 

l’oeil du dieu égyptien Horus ou la nouvelle Lune (invisible), associé à Osiris. Représentant les 14 morceaux du corps de ce dernier, qui furent dispersés par Seth. Dans sa phase ascendante, 14 divinités se succèdent chaque jour pour apporter des végétaux et des minéraux destinés à reconstituer l’œil oudjat d’Horus, qui redevient plein, entier et « sain », tel la pleine Lune.

Bracelets du pharaon Sheshonq II en or, lapis lazuli, cornaline et turquoise. Le bijou est composé en deux parties de sorte qu’il s’ouvre en deux, avec l’oeil oudjat d’Horus. 22e dynastie 887-885 av. notre ère.

     La deuxième légende concerne Horus (jeune),

 

fils d’Isis et d’Osiris. En effet, son oncle Seth vécut très mal le fait qu’Isis enfanta Horus bien que son père Osiris était mort. Car Seth convoitait le trône de son frère depuis longtemps et Horus devenait de fait l’héritier légitime du trône d’Egypte.

      Une fois grand, Horus devenu fort, voulut venger la mort de son père Osiris. Ainsi au cours d’un des combats qui l’opposa au dieu Seth, Horus perdit son œil gauche. En effet, lors d’un duel, Seth arracha l’œil d’Horus et le mit en pièce, en six morceaux, qu’il dispersa dans le Nil.

C’est le dieu Thot, qui grâce à un filet, récupéra les différents morceaux de l’œil d’Horus. Ainsi Thot soigna l’œil et le rendit à Horus après l’avoir reconstitué d’où son nom «l’œil oudjat» c’est-à-dire «l’œil sain». Puis, Horus en fit don à son père qui retrouva la vue après avoir été ressuscité. Il était donc le symbole de l’attachement du fils au père.

Oeil oudjat d’Horus en lapis-lazuli serti sur une bague en or, 3e période intermédiaire, 1069-664 av. J.-C.

      L’oeil oudjat, l’oeil du dieu égyptien Horus était un élément de protection chez les Égyptiens anciens qui le portaient comme amulette ou qui le déposaient auprès des momies. Car il était le symbole de la santé physique, de la fécondité, et de la voyance. Représenté sur les sarcophages, il protégeait le défunt des mauvais esprits. Ainsi le corps mort peut guérir dans l’au-delà comme l’œil oudjat. Qui, grâce aux rites funéraires permet de guérir de l’ultime blessure, la Mort. Egalement, l’œil oudjat, tel la Lune guide le défunt dans les ténèbres, tel la Lune pleine qui éclaire la nuit.

Oeil oudjat peint sur un sarcophage, Moyen Empire, XIIe dynastie, (-1991 -1785 av J.-C.)

Découvrez également notre blog consacré aux focus sur l’Antiquité et l’Egypte ancienne: