LE PAYSAGE ET LA FAUNE DE L’EGYPTE ANTIQUE

~~~ Le paysage et la faune de l’Égypte :

      La faune était abondante et variée; quantité d’espèces n’ont pas survécu à l’industrialisation et à l’expansion démographique.

~~~ Dans les eaux du Nil, plus de crocodiles et d’hippopotames, de moins en moins de poissons comestibles; les lions, les guépards, oryx, taureaux sauvages, babouins ont quitté les déserts d’Égypte. Dans le ciel, on ne voit plus de grands hérons, de pélicans ou de flamants roses. Parfois un petit faucon pèlerin rappelle la présence d’Horus.                    √

      Les Égyptiens avaient domestiqué plusieurs races, notamment des oies, des singes, des chats et des chiens; les chiens errants de l’Égypte moderne et ses chats, souvent faméliques, ne bénéficient plus guère de l’affection que leur portaient les anciens, …

… allant même jusqu’à les momifier, comme beaucoup d’autres espèces, y compris le serpent, pour vénérer le principe divin et créateur qui s’incarne en chaque animal.

 

 

 

Source: initiation à l’égyptologie de Christian Jacq

Tombe de Nébamon, vers 1350 avant notre ère, British Museum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *