Phaéton, le Fils du Dieu du Soleil

      Bienvenue à toi! Cher lecteur, à qui nous allons conter une légende, directement issue de la foisonnante mythologie grecque. Aujourd’hui, il s’agit de celle de Phaéton, le fils du dieu du Soleil. Son nom, en grec ancien, signifie le «Brillant». Sa mère est une Océanide dénommée Clymène.

Dans cet article, nous nous efforcerons de développer, dans un premier temps, l’histoire de Phaéton. Puis, nous verrons comment ce dernier, trop orgueilleux, passe outre les conseils d’Hélios. Enfin, nous conclurons bien évidemment par la tragique, mais célèbre, chute de Phaéton du char céleste.

Poursuivre l’article ou écouter le podcast:

Histoire et civilisations anciennes
Podcast – Phaéton, le Fils du Dieu du Soleil
Loading
/
Représentation d’Hélios.

 L’histoire de Phaéton

      Notre protagoniste s’appelle donc Phaéton. Tous les jours, il se vante inlassablement auprès de ses camarades d’être le fils d’Hélios, le dieu du Soleil. Il s’attire ainsi les railleries. Ce qui pousse d’ailleurs notre jeune homme à aller voir sa mère Clymène. Afin que celle-ci puisse le guider pour, à son tour, rencontrer Hélios. L’Océanide, bienveillante, indique alors à son fils le chemin exact. Et à Phaéton de se rapprocher de son divin père:

«Qu’est-ce qui t’amènes jusqu’à moi?»

Phaéton décrit de ce pas sa propre condition, qu’il trouve particulièrement injuste. Sur ce, le dieu du Soleil lui promet d’exaucer ses souhaits. La finalité de ce geste est de prouver, aux yeux de tous, qu’il est bel et bien son fils.

Pour vous divertir:

L’orgueil du fils d’Hélios

Hélios, le dieu soleil sur son char, 300-280 av. notre ère. Troie. Musée Altes, Berlin.

      Constatons dès à présent qu’une promesse doit être tenue! En effet, Hélios, malgré ses réticences et sa grande inquiétude, doit laisser Phaéton conduire son quadrige légendaire. Toutefois, le dieu du Soleil explique à son fils les dangers qu’il encourt à vouloir monter sur ce char tiré par des coursiers impétueux.

«Il ne faudra jamais que tu perdes le contrôle! Vole dans mes traces, ni trop près de la Terre, ni trop près du ciel. C’est primordial!!!»

Néanmoins, le jeune Phaéton poussé par son désir et bien trop fier, a d’ores et déjà oublié les sages paroles d’Hélios.

La chute mortelle de Phaéton

Gravure avec Phaéton foudroyé par Zeus – AdobeStock

      Nous éludons ici le passage où les intrépides chevaux ne se sont pas laissés duper par la main fébrile de leur nouveau maître…

Eh oui! Ce qui devait arriver, fatalement, se produit! Phaéton, qui, au début de sa nouvelle aventure, se voyait grisé, perd la voie tracée par le dieu du Soleil. Le char descend vertigineusement et se rapproche de la Terre, en provoquant des dégâts irréversibles. Zeus, le maître de l’Olympe, très courroucé, décide de punir Phaéton. Il le foudroie sur le champ. Le jeune homme tombe de son char, chute et git alors sur le sol.

      Et de nos jours encore, lorsque nous apercevons perler de la rosée, nous pensons à l’immense chagrin d’Hélios. Le dieu du Soleil qui pleure la mort de son fils.

Bibliographie:

Mythologie Grecque et Romaine de Pierre Commelin, Pocket, 2018, 544 p.

Grand dictionnaire de la mythologie grecque et romaine de Jean-Claude Belfiore, Larousse, 2016, 672 p.

Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine de Pierre Grimal, Puf, 1999, 608 p.

Retour en haut