Aujourd’hui sous l’égide du dieu soleil Hélios, nous chevauchons à travers le ciel de la Grèce antique. Plus précisément pour faire rayonner Corinthe.

Et pourquoi cette cité ? Pour y rencontrer son roi, un certain Bellérophon. Ce dernier vous évoque forcément une très célèbre créature divine ! Je veux parler bien sûr de Pégase !

Bellérophon étant nul autre que son premier cavalier, selon la légende.

Près de la fontaine de Pirène, le héros étant allé, aidé lui-même de deux divinités (Athéna et Poséidon). S’étant procuré une bride en or doré, le roi des chevaux fut, de cette manière dompté !

Pégase sur une monnaie de Corinthe
Figurine en bronze, fabriquée dans un atelier de Grèce. VIème siècle av J.-C.

      Plus tard dans l’histoire, les deux protagonistes allèrent courageusement affronter la terrible Chimère. Monstre femelle, qui soufflait du feu. Elle était également affublée d’une queue de serpent et de deux têtes : une de lion et une de chèvre.

Bellérophon, volant au dessus de la Chimère, fut plus rapide. Il pût la cribler de flèches. Celles-ci avaient la particularité d’avoir leurs pointes en plomb !

L’ardent souffle du monstre fit fondre le métal, se retournant contre elle, lui brûlant les entrailles…

Chimère n’était plus !

      Fort de cet exploit, Bellérophon enfourcha une dernière fois son compagnon ailé, en lui demandant de le conduire sur l’Olympe. Pégase entama donc son ascension mais Zeus ne vit pas l’orgueil du roi de Corinthe d’un bon œil.

De son trône, il observe tout. Il décida d’envoyer un taon géant pour attaque Pégase.

Le cheval, excité par l’insecte du maître de l’Olympe, se cabre, et Bellérophon tombe.
Ce dernier termine sa chute dans des buissons épineux, il ressort de là les yeux crevés. Pégase lui, s’est mis au service des dieux.

Devenu aveugle et boiteux, on dit que Bellérophon a repris la route.

      Hélios, poursuit également sa course à travers le vaste ciel de Grèce. Peut-être que le dieu à la couronne étincelante connaît-il la fin du périple de Bellérophon.

Ce roi de Corinthe, qui avait réussi à dompter Pégase, le légendaire cheval ailé.

Bellérophon tuant la Chimère, épinétron attique, v. 425-420, musée national archéologique d’Athènes.

Article rédigé par la Muse en chocolat