ISIS, DÉESSE ÉGYPTIENNE, EGYPTE ANTIQUE

      Maîtresse des paroles ensorceleuses, Isis est la magicienne par excellence, capable de rendre la vie, mais aussi de provoquer la mort. Elle aida son frère Osiris à répandre la civilisation sur l’Egypte, elle apportera a celle-ci la musique. Elle a un rôle fondamentale auprès de son mari Osiris et de son fils Horus. Isis est également la protectrice de l’enfance.

Un des Dieux primordiaux

du panthéon égyptien

Isis

Hiéroglyphe :

Lieu de culte : Les hauts lieux de la croyance ont été le temple de la ville de Per-Hebyt (Isiospolis en grec ; Behbeit el-Hagar en arabe) et le temple de l’île de Philæ.

Temple d’Isis de Philae

      Isis dont le nom signifie “trône” est une déesse funéraire. Le plus souvent, elle est représentée comme une jeune femme coiffée d’un trône ou, à la ressemblance d’Hathor, d’une perruque surmontée par un disque solaire inséré entre deux cornes de vache.

      L’astucieuse Isis est la sœur et l’épouse du roi Osiris, un être généreux qui plaça son règne sous le signe de l’harmonie cosmique. Ce temps heureux prend subitement fin avec l’assassinat d’Osiris lors d’un complot organisé par son frère Seth, un dieu violent et jaloux. Isis retrouve le corps d’Osiris et le cache mais Seth trouve le cadavre et, fou de colère, le dépèce en plusieurs lambeaux. Durant une longue quête Isis, secondée par Nephtys, Thot et Anubis, retrouve les membres disjoints et reconstitue le corps d’Osiris en le momifiant. 

      Après avoir revivifié Osiris, Isis fait de lui le souverain éternel de la Douât, un monde paradisiaque peuplé d’esprits immortels. Pour assurer sa protection, elle le place sous la garde attentive du dieu canin Anubis, son fils adoptif.

      Isis sous la forme d’un oiseau rapace s’unit à la momie de son époux et conçoit le chétif Horus qui parvenu à l’âge adulte, réussit à se faire reconnaître comme le successeur légitime de son père, devenant ainsi le modèle du pharaon idéal.

Papyrus Isis et Néfertari

      Le culte d’Isis apparaît à la fin de l’Ancien Empire aux alentours du xxive siècle avant notre ère. D’abord cantonnée au domaine funéraire, Isis devient durant le Ier millénaire av. J. C., une déesse très populaire à la puissance universelle. La dévotion des pharaons ptolémaïques dote la déesse Isis de deux lieux de cultes grandioses ; l’Iséum en Basse-Égypte et Philæ en Nubie. Entre la fin du IVe siècle av. J.-C. et la fin du IVe siècle ap. J.-C., le culte d’Isis se répand à travers le bassin méditerranéen et un nombre important de sanctuaires lui sont élevés en Grèce et en Italie. 

Filiation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *