Les Gaulois, Peuple Celte

       L’image moderne nous laissant penser que les Gaulois, peuple celte, étaient des barbares, rustres et sales. Qu’ils arboraient de longues moustaches, ainsi que des casques à cornes, tient du cliché. De même que l’idée que ce peuple vivait de la cueillette et de la chasse, aimant par-dessus tout le sanglier. On est en fait bien loin de la réalité historique.

 

Les Gaulois, peuple celte

 

Les Mediomatrici lors d’une représentation en Bourgogne. Depuis sa création en 2009, la troupe a participé à plus d’une quarantaine de manifestations de reconstitution historique.

 

      Les Gaulois font partie de la civilisation celte. C’est un peuple d’agriculteurs, sédentaires. Ils vivent de leurs cultures et de l’élevage.

De plus, ils étaient d’excellents forgerons ! On leur doit l’invention de la cotte de mailles et du tonneau, avec leurs cerclages métalliques.

Ils devaient être sales me direz-vous!! Pas du tout, les Gaulois était un peuple raffiné, portant de beaux habits. Ils soignaient leur hygiène et étaient même bien rasés. Ainsi ils sont les inventeurs du savon (dont le mot nous vient d’eux). Ils maîtrisaient la poterie et le tissage. Ce peuple commerçait abondamment avec leurs voisins, notamment avec les Romains.

Une autre idée reçue sur les boucliers gaulois, ronds et solides. Sur lesquels ils portaient fièrement leurs chefs. Pas du tout!! Les Gaulois avaient l’esprit pratique. Leurs boucliers étaient faits de bois et de cuir. Avec un disque central en métal pour protéger la main. De plus, ils étaient de forme ovale, et mesurant 1,20 m par 60 cm. On est bien loin du bouclier d’Abraracourcix!! Ils avaient des boucliers pratiques et relativement légers.

      Grâce à l’archéologie moderne et une meilleure étude des sources anciennes, notre vision de ces ancêtres lointains a bien changée.

SOMMAIRE:

Origine des Gaulois, peuple celte

Expansion de la culture celte

      Tout d’abord, le terme «gaulois» nous vient de Jules César. C’est le premier à l’utiliser.

      Les Gaulois font donc partie de la civilisation celte. Celle-ci s’est d’abord développée dans le centre ouest de l’Europe. Allant de la région française centre/est, au sud de l’Allemagne, jusqu’à l’Autriche. La culture celte pourrait-on dire va s’étendre sur une bonne partie de l’Europe. Elle englobera à son apogée aux environs de -275 avant notre ère une bonne part de l’Espagne, l’ensemble de la France, de la Grande-Bretagne et de l’Irlande. Tout le centre de l’Europe, jusqu’à la Turquie et les abords de la civilisation grecque.

Mais on parlera de culture celte, car il n’y a pas de pouvoir central. Cette civilisation est une mosaïque de tribus et de groupes, partageant la même culture.

      En Gaule, Jules César avait dénombré pas moins de 64 territoires principaux de tribus. Dont les Parisii, les Arvernes ou les Tolosates. Mais en fait on peut dénombrer plusieurs centaines de tribus gauloises distinctes, plus ou moins grandes.

On estime la population gauloise aux alentours de 5 millions de personnes.

C’est également Jules César qui utilisera en premier le terme toujours usité d’«oppidum». Pour désigner les places gauloises typiques installées sur les collines.

L’habitat des Gaulois

      Les Gaulois vivent dans de grandes chaumières, avec un espace central spacieux. Ils ont le sens de l’hospitalité. Grâce aux fouilles et aux études archéologiques, on en sait plus sur les habitats des Gaulois.

Habitations gauloises

      Ils vivaient dans de grandes maisons au toit de chaume, leurs murs étaient faits de bois et de torchis. Leurs habitations avaient des portes en bois. De plus, celles-ci avaient des serrures antiques, avec des «clés» ressemblant à de petites faucilles fines pouvant débloquer un loquet.

L’espace central était vaste. Leurs habitations n’avaient pas de cheminées. Il y avait juste une petite fenêtre sous le toit, pour aérer éventuellement. L’essentiel de la fumée s’évacuait à travers le toit de chaume. Ceci avait aussi pour but de l’assainir par la même occasion, en tuant les parasites et insectes s’y installant, par enfumage.

Village gaulois.

Les Gaulois, peuple celte, suite

Les agglomérations gauloises

      Les Gaulois vivaient dans de petits villages ou des bourgs antiques que l’on appelle des oppidums. Pouvant compter plusieurs dizaines de milliers de personnes. Et fortifiés par une palissade ou de grandes murailles faites de bois et de pierre. Tel l’oppidum de Bibracte, qui comptait près de 20000 habitants. Le bourg était protégé par 2 épaisses murailles, flanquées d’un fossé de plus de 3 mètres de profondeur. En bons Gaulois, les tribus se faisaient régulièrement la guerre!

Entrée de l’oppidum de Bibracte

Les villes gauloises se composaient de quartiers pour les plus grandes, artisans, temples, habitations entre autres. Les villes intégraient bien évidemment les organes du pouvoir local. Avec l’emblématique chef gaulois, ainsi qu’une assemblée de notables et de représentants. Car chez les Gaulois, tout est décidé par le vote. Tel une démocratie, où les hommes et femmes libres pouvaient ainsi se prononcer.

Oppidum gaulois

      D’ailleurs beaucoup d’oppidums continueront à être occupés jusqu’à aujourd’hui, comme Chartres, Beauvais, Bourges ou encore Amiens.

L’agriculture gauloise

      Les Gaulois étaient d’excellents agriculteurs. Ils cultivaient de nombreuses variétés végétales, telles les céréales comme le blé, l’orge ou l’avoine. Ils font pousser des légumineuses comme le pois ou les fèves, mais également des plantes oléagineuses tel le chanvre ou le lin.

Les Gaulois pratiquaient déjà la rotation des cultures. Ils savaient également enrichir les sols.

De plus, ils ont inventé et utilisent l’araire pour labourer les champs donc. Également, ils ont recours aux animaux de traits pour les travaux agricoles. On a retrouvé des restes d’animaux dont on a pu constater qu’ils avaient des marques du port du joug. On a même des illustrations, sur des bas-reliefs, de l’utilisation de moissonneuses antiques. Ressemblant à une petite charrette placée à l’envers devant l’animal de trait et tenue par les deux manches par un homme. Le caisson étant ouvert vers devant donc, et pourvu à sa base de grandes dents en bois récoltant ainsi les céréales. Cet outil agricole augmentait nettement les performances des moissons effectuées par une personne.

L’alimentation des Gaulois

      En réalité, on est bien loin d’un peuple de chasseurs-cueilleurs, adorant le sanglier. Ils mangeaient le produit de leurs élevages, soit du mouton, du porc, du bœuf, du cheval, et même du chien. Ils consommaient en réalité très peu de sangliers, n’en déplaise à Uderzo et Goscinny!!

Les Gaulois cultivaient et consommaient principalement en légumes, des choux, des navets, des carottes blanches ou des poireaux pour ne citer que ces plantes de potagers.

En boissons, ils consommaient principalement de l’eau. Mais ils produisaient aussi de l’hydromel et de la cervoise. Par ailleurs, ils consommaient beaucoup de vin, qu’ils importaient d’Italie.

Les Gaulois, un peuple raffiné

Tenues vestimentaires gauloises

      Ils utilisaient le savon comme nous l’avons vu. Mais ça ne s’arrête pas là!! Les Gaulois étaient soignés et avaient une bonne hygiène. Ils utilisaient déjà des coupe-ongles, un genre de petite fourchette à escargots aiguisée à l’intérieur. Ils utilisaient également des cures oreilles. Des sortes de cures dents en métal dont la pointe était recourbée. Ils avaient aussi des ciseaux antiques, que l’on nomme des «forces». Mais ce n’est pas tout, ils utilisaient aussi des rasoirs, et étaient rasés de près. On soignait son allure chez les Gaulois! On est bien loin des clichés modernes de ce peuple. Les Gaulois étaient des gens raffinés.

La langue gauloise

De nos jours, un peu plus de mille mots gaulois sont connus. On en utilise toujours régulièrement en français moderne comme l’araire, carrosse, matelas, alouette ou savon entre autres.

Les inventions gauloises

Casque gaulois

Le casque gaulois et la cotte de mailles

      Les casques gaulois sont de formes très modernes pourrait-on dire!! Ils seront d’ailleurs repris par les armées romaines. Ceux-ci sont faits de métal, constitués d’une bombe, un grand bol couvrant le crâne, avec une petite visière et un protège cou. Ainsi qu’avec deux larges pattes sur les côtés. Le célèbre casque des légions romaines est à la base une invention gauloise. Tout comme la cotte de mailles. Que l’on croit issue du Moyen Âge. Et bien non. On doit encore cela aux Gaulois. Bien évidement seuls les officiers gaulois pouvaient bénéficier de cet équipement, mis au point au 3e siècle avant notre ère.

Le savon

      Les Gaulois sont les inventeurs du savon, oui, oui! Ils étaient raffinés et propres. On est loin de l’image de barbares rustres et sales. Leur savon était fait à base de graisse animale et de cendre. Un savon moussant très efficace. Le mot savon est même un terme nous venant directement des Gaulois.

L’araire à soc de fer

      Cette invention nous vient aussi des Gaulois et non du Moyen Âge. Ils sont les inventeurs de la charrue à soc de fer.

Araire en bronze

Et bien évidemment le tonneau

      Ce contenant très pratique pour stocker des liquides, spécialement les alcools tel le vin ou la cervoise. Est une des inventions emblématiques des Gaulois. Les tonneaux étaient plus légers, mieux stockables et transportables que les amphores. Les Gaulois maîtrisaient le cerclage, leur talent en forgerie étaient reconnu. Les tonneaux permettent également l’élevage du vin. Voilà une de leurs inventions qui a traversées les âges jusqu’à nos jours.

Vestige d’un ancien tonneau

Les Gaulois, peuple celte, suite

Le réseau routier en Gaule

      On attribue par lieu commun le réseau de communication en Gaule/France aux Romains, avec leurs célèbres routes pavées. Il n’en est rien, le réseau routier en Gaule a été développé par les Gaulois. Il sera perfectionné par les conquérants romains. Réseau toujours utilisé de nos jours, spécialement pour les grands axes routiers.

Via Domitia

Les Gaulois et le commerce

Commerce antique

      Les tribus gauloises commerçaient bien évidemment. Mais également avec leurs voisins, dont les Romains, avec qui ils commerçaient abondamment d’ailleurs.

Les Gaulois exportaient des peaux, des esclaves, généralement des prisonniers faits lors des guerres tribales. Mais aussi de la poterie, et également des tonneaux, dont ils sont les inventeurs. Ainsi avec les Romains, ils importaient de l’étain, de l’ambre et du vin, en grande quantité. On estime qu’entre -130 et -20 avant notre ère, les Gaulois ont importé 60 millions d’amphores d’environ 30 litres chacune.

Stock d’amphores
Poursuivez votre lecture avec nos articles sur les Gallo-romains
Également sur notre blog, retrouvez de nombreux focus et anecdotes sur les civilisations antiques:

Retour en haut