Artémis est une déesse majeure du Panthéon Grec. Elle est la sœur jumelle d’Apollon. Elle voit le jour à Délos. C’est le fruit de l’union de Zeus et de Léto.

Léto et ses enfants Artémis et Apollon, William Henry Rinehart, 1874.

Artémis, est, à l’égal de son frère, armée d’un arc et d’un carquois rempli de flèches. Celles-ci furent forgées par les Cyclopes à la demande de la déesse!

Dans la mythologie grecque, Artémis se trouve être aux antipodes d’Aphrodite (déesse de l’amour). En effet, c’est une déesse vierge vengeresse. Ainsi, nombreux périrent sous le coup de ses flèches d’or. Par exemple, Actéon, qui avait surpris Artémis nue, en train de se baigner dans une rivière. Il faut dire que la déesse Aphrodite, la voluptueuse, n’a aucun pouvoir sur Artémis!

Diane et Actéon 1600 – 1625 (1e quart du XVIIe siècle) (Le) Cavalier d’Arpin (Giuseppe Cesari), Le Louvre

Également une déesse bienveillante

      Ça, c’était le côté le plus sombre de la déesse dont il est question aujourd’hui. Mais Artémis sait aussi apaiser les maux et les douleurs des humains. Ainsi, la légende raconte qu’elle protège les femmes lors des accouchements. Fait assez incongru pour une vierge farouche!

Artémis s’occupe d’éduquer les jeunes enfants. Elle veille également à la bonne entente au sein d’une famille. Et oui! La compassion n’est pas étrangère à Artémis!

Artémis dans un char tiré par des biches – Musée du Louvre

      Côté vestimentaire, Artémis est parfois équipée d’une lance et porte une tunique courte frangée. Divinité de la chasse, il lui arrive fréquemment de parcourir forêts et montagnes. Le char d’Artémis, vous ne le louperez pas! Car celui-ci est tiré par quatre cerfs aux ramures dorées!

Artémis aime à se baigner dans les eaux limpides des fontaines. Elle est généralement accompagnée de Nymphes et d’Océanides. Artémis, déesse de son état, dépasse ces dernières de la tête et du front. Et, si les Nymphes sont réputées être belles, Artémis, quant à elle, est tout simplement magnifique!

Elle peut être parfois accompagnée d’un chien de chasse. La déesse, restée sauvage, protège les Amazones.

Photo ci-contre: Artémis avec son arc – Le Massacre des Niobides – Copie romaine du milieu du IIe siècle de notre ère. Musée Archéologique d’Héraklion.

Artémis dite « Diane de Versailles », d’après le sculpteur grec Léocharès, 4e s. av. J.-C. marbre. Statue du 2e s. de notre ère. Le Louvre, France.

Déesse Artémis, suite…

      Le culte d’Artémis est répandu dans toute la Grèce. Et ce, dès l’époque mycénienne.

Et qu’il soit célébré à Délos, en Attique, à Sparte ou bien encore en Arcadie, celui-ci est très populaire. L’apothéose de ce culte sera entre autres, la construction du légendaire temple d’Artémis à Éphèse, une des sept merveilles du monde antique.

Temple d’Artémis à Éphèse – Reconstitution du temple au parc Miniatürk d’Istanbul

      Nous rappellerons pour conclure cette présentation de la déesse de la chasse en parlant succinctement de son frère jumeau, Apollon. Ce dieu est identifié avec le Soleil (Hélios). Artémis est elle associée à la lune. Ainsi avec Séléné et Hécate, elles forment une triade. Aussi bien que Séléné est la représentation de la pleine lune, Artémis symbolise elle le croissant de lune, et Hécate, la nouvelle lune.

Poursuivez votre lecture avec nos articles sur la mythologie grecque:

Et sur notre blog:

La statue monumentale d’Athéna au Parthénon

Aussi nommée la statue d’Athéna Parthénos, la statue d’Athéna au Parthénon sur l’Acropole était une oeuvre monumentale faite d’or et d’ivoire…

Le blog, histoire et civilisations anciennes


Retour en haut