C’est l’histoire d’un amour malheureux, d’un amour à sens unique, d’un amour centré sur lui-même. Un amour voué à l’échec. C’est l’histoire d’Écho et Narcisse, que je vais essayer de relater sur ces pages.

Echo et Narcisse par Nicolas Poussin, Le Louvre

      Car, la fleur qui peuple au printemps nos jardins, doit son nom à un jeune homme grec. Ainsi donc, célèbre tant par sa beauté exceptionnelle que pour sa vanité. Imbu de lui-même, on chuchote qu’il se pencha auprès d’une source afin d’étancher sa soif. Alors, surpris par son propre reflet, Narcisse en tomba immédiatement amoureux. En effet, la faucheuse vint le prendre, elle-même ennuyée de tant de langueur de la part de ce bellâtre !

      Ainsi cette mort se métamorphosa en vie… Narcisse, d’après Ovide, devint une fleur.

Narcisse regardant son reflet, Château de Choisy-le-Roi
Narcisses sauvages

      Revenons de ce pas sur cette histoire d’amour, disons sous un autre aspect qui la constitue. Écho, la nymphe malheureuse. Elle se trouva privée de sa voix ( souvenir cuisant du châtiment infligé par Héra, la jalouse). Écho, qui, de vos derniers mots, ne pouvait que répéter !

La nymphe Echo de Lemoyne Saint Paul, XIXe siècle, Le Louvre Lens

La nymphe Écho

      Fille de la Terre et de l’Air, elle n’en reste pas moins charmante ! Auparavant, elle aimait se balader dans les bois, en compagnie de la déesse Artémis.

La punition de l’épouse de Zeus se révéla être bien cruelle ; aucun rire, aucune prose ne sortait plus de la bouche d’Écho. Alors ! Comment faire ? Dites-moi ! Pour clamer son amour naissant pour Narcisse !

Et oui ! La nymphe tomba éperdument amoureuse du beau jeune homme. Cette observation se fera en silence, cependant. Jour après jour, Écho errait, fidèle comme une ombre, près de Narcisse. Lui, trop occupé par sa propre image, restait de marbre. Il ne sentait et ne pouvait sentir, la présence d’Écho.

  • « Ici, ici, ici. »

Force est de constater que la nymphe répondit à Narcisse. Celui-ci se chargea donc de la faire venir.

Fresque de Narcisse – Pompéi

La suite et la fin de cette légende, vous la connaissez assurément.

      C’est l’histoire d’un amour malheureux, un amour à sens unique, un amour centré sur lui-même. Un amour voué à l’échec…

Écho eut le cœur brisé, rien ne pouvait la consoler. Mais malgré après avoir été méprisée et rejetée, elle continua tout de même à veiller sur Narcisse. Et lorsque ce dernier, qui, pris dans sa folie, dit adieu à son propre reflet , Écho demeura présente.

  • « Adieu… »

      De cette histoire de la mythologie grecque, retiendrons-nous quelque chose ?

Une fleur, une voix, une vie, brisées.

Souvenez-vous en ! Quelque part, au fond d’une caverne, essayez de trouver de jolies paroles à adresser à Écho. Elle en répétera à coup sûr les derniers mots.

Echo et Narcisse, maison de l’Ephèbe, Pompéi

Retrouvez également sur notre blog, dédié aux focus sur l’Antiquité et la Grèce antique:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *