Selon Hésiode, Méduse est l’une des trois gorgones. Celles-ci appartiennent au groupe des divinités primordiales. Elles sont les filles de Céto et du dieu marin Phorcys.

Mais revenons à Méduse. En grec ancien, cela signifie la reine. Car, à l’origine, un monstre terrifiant, elle ne l’était guère…

Cette jeune femme, selon les dires, était la plus belle d’Athènes ! Elle vouait sa fidélité à la cité et à Athéna. Et oui ! Même l’écho de sa beauté était parvenu aux oreilles des dieux de l’Olympe !

Tête de Méduse. Sculpture en marbre du Bernin. XVIe siècle
Gorgone

      Poséidon, en particulier . Celui-ci finit par croiser le chemin de la belle. Le dieu déversa son pouvoir et jeta son dévolu sur elle. Il en fit ainsi sa partenaire pour la vie. Son objectif premier, étant d’humilier sa rivale : Athéna !

La déesse, folle de jalousie, retira à la pauvre Méduse sa beauté légendaire. Ses cheveux se transformèrent en horribles reptiles ! Mais ce n’est pas tout ! Il fut désormais impossible de la regarder.

Méduse, Le Caravage, XVe siècle
Drachme de Méduse

Car, autrefois beaucoup contemplaient le reflet de ses yeux ; la très grande beauté qui y résidait. Alors, Athéna poursuivit sa vengeance et se chargea de ce dernier détail. Tout aventurier qui osait croiser le regard de la Méduse se changeait en pierre sur le coup !

La jeune femme, habituée à attirer sur sa personne tous les regards avant, ne suscitait maintenant que de la frayeur !

      Elle fut, par la suite, bannie. Sur une île au loin,elle retrouva ses deux autres sœurs. Les gorgones dénommées Euryalé et Sthéno.

Persée tenant la tête de Méduse de Benvenuto Cellini, statue de 1554.

      Bien des années plus tard, Persée, chaussé de sandales ailées, armé d’une super épée, affronta Méduse. Il était également équipé du bouclier d’Athéna et d’Hermès ! Mais, pour pouvoir affronter la femme à la tête ornée de serpents sifflants, il dût tout de même ruser ! Plusieurs subterfuges lui permirent d’éviter le regard pétrifiant de Méduse. Il finit par réussir à la tuer. Car des trois gorgones au demeurant, Méduse restait un être mortel.

La Muse en chocolat

Retrouvez également sur notre blog, des focus et anecdotes de l’Antiquité:

Blog, Histoire et civilisations anciennes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *