Aton – divinité égyptienne

      Aton devient une divinité exclusive sous le règne d’Amenhotep IV qui ensuite se fera appeler Akhenaton « Celui qui est agréable à Aton »

Fresque Akhenaton, Néfertiti et leurs filles sous Aton Musée égyptien, Berlin.

      Dont le nom peut signifier “le Disque”, peut désigner le disque solaire ou le disque lunaire. 

      Son origine est bien plus ancienne en tant que principe visible du dieu Atoum-Rê comme en témoignent les textes des pyramides de la fin de l’Ancien Empire. C’est durant le nouvel empire, que désignant exclusivement l’apparence visible du soleil, il a été promu au rang de divinité d’abord principale sous le règne de Thoutmôsis III, qui s’était placé sous sa protection et ensuite d’Amenhotep III, dont l’une des épithètes était « Rayonnement d’Aton », qui avait encouragé le culte du dieu.

Akhenaton et Néfertiti faisant des offrandes au dieu solaire Aton, 18è dynastie

      Aton devient une divinité exclusive sous le règne d’Amenhotep IV qui ensuite se fera appeler Akhenaton “Celui qui est agréable à Aton”, qui fera privilégier le culte du disque solaire Aton. Ses rayons constituent autant de bras dont les mains viennent effleurer la personne du roi “Akhenaton” et celle de son épouse, la reine Néfertiti, accomplissant le culte. On attribue souvent cette révolution culturelle et religieuse au seul Akhenaton, mais il semble qu’il n’ait fait qu’imposer une tendance née durant le règne de son père, Amenhotep III.

Akhenaton en sphinx, Museum de Kestner à Hannover

      Akhenaton engendrera néanmoins une révolution dans l’Egypte ancienne, on désigne la période durant laquelle le pharaon Akhénaton (1353–1336 avant notre ère) régna dans sa nouvelle capitale vouée au culte d’Aton, la période amarnienne. Le nom arabe du site est Amarna, d’où l’adjectif amarnien, ienne.

 

      Egalement le culte d’Aton, est considéré par certains comme le premier monothéisme attesté du monde.

Trône de Toutankhamon, représentation d’Aton. Ce trône aurait été celui d’Akhenaton lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *